La découverte du Crossfit

En course à pied on entend souvent parler de renforcement musculaire, de préparation physique, j’ai compris depuis peu que ce renforcement est nécessaire pour garder par exemple une bonne posture à la fin d’un marathon, et ne pas s’affaisser sur ses appuis. Depuis plus d’un an je me fixe une séance de gainage, chaise, pompes… tous les deux jours; ce qui commence à devenir lassant…

 

Cette année nous avons la possibilité, avec mon club de triathlon (Roche Vendée Triathlon) de faire une séance de Crossfit tous les jeudis. J’adore être en nature pour faire du sport et j’étais plutôt septique aux salles de musculation, de remise en forme, de fitness. Mais en rentrant dans la « Box »(salle de Crossfit) on se rend vite compte que l’on est loin des salles où l’apparence est la priorité, pas de miroirs, pas de grosses machines, pas de posters avec des haltérophiles huilés… De plus mon papa, 55ans, pratique le Crossfit depuis janvier, ce qui m’a aussi donné l’envie d’aller voir ce qu’était ce sport.

 

Rencontre avec un passionné de sport, François, boss de la première « Box »  en Pays de la Loire (dans les 15 premières Box en France). Nous avons de la chance, elle est implantée à Mouilleron le Captif (à la limite de La Roche sur Yon) !

 Bonjour François, peux-tu te présenter ?

" J’ai 36ans, je suis sportif et j’ai touché à pas mal de chose, du foot, du judo, du basket, du surf… J’ai voulu passer mon tronc commun de Basket et j’y ai découvert les métiers de la forme lors de ma première année parce que l’on était dans un centre de remise en forme. La seconde année, en juin 1998, j’ai passé mon Brevet d’Etat  d’éducateur sportif des métiers de la forme. En septembre 1998, j’étais embauché à l’école des Etablières parce qu’il y avait le projet d’ Armonia (piscine et espace forme situé à La Roche sur Yon). J’y ai passé 15ans, j’ai connu l’ouverture du centre aquaforme, j’y ai été éducateur sportif, responsable des éducateurs sportifs…"


Qu’est ce qu’il t a plu dans le Crossfit ?

" J’ai vu l’évolution du fitness depuis les 15 dernières années. C’est un client d’ Armonia  qui m’a dit est-ce que tu connais le Crossfit ? Non… Il a commencé à s’entrainer comme ça entre midi et deux, je le voyais faire, il faisait des burpees, il courait dans tous les sens… J’ai essayé avec lui une séance « Chelsea » (une séance classique de Crossfit), à la fin j’étais mort ! Ce qui m’a plu c’est que c’était une séance courte, super intense et très variée. On a commencé à regarder les séances sur Internet, les exercices. Le Crossfit n’existait pas en France, il y avait que des ressources en Anglais. "


Et pour l’ouverture de ta Box ?

" La salle de musculation n’était pas du tout adaptée. En novembre 2012, j’ai été suivre une formation en Suisse (il n’y a pas de formation en France). Il y a un livre de 140 pages en anglais à apprendre avant d’y aller, la formation est dispensée en anglais et on passe un  examen à l’issue… Il faut obligatoirement suivre cette formation pour ouvrir une « Box ». J’ai eu cet examen, le projet était lancé ! "

LA Question : j’entends souvent dire c’est quoi le Crossfit, peux-tu nous expliquer en quoi consiste ce sport ?

" Il y a trois composantes principales dans le Crossfit :

 

- La première, on travaille sur des mouvements fonctionnels. Le physique, ici, ce n’est pas un objectif mais une conséquence, parce que ton corps s’adapte en fonction de ce que tu lui demandes. On ne cherche pas à isoler un muscle pour le faire gonfler, ça ne nous intéresse pas. On fait travailler des chaines musculaires, des mouvements que l’on fait tous les jours : passer de la position allongée à la position assise, se redresser, sauter, courir, grimper… On travaille beaucoup avec le poids du corps, les muscles vont être proportionnels à la morphologie de chacun. Cela fait un physique qui est plutôt athlétique, un physique de gymnaste.

 

- La deuxième composante c’est le fait que ce soit constamment varié, c'est-à-dire qu’on ne va jamais faire deux fois la même chose, il n’y a pas de routine. L’objectif est de perturber l’organisme et il s’adapte, on ne veut pas s’habituer aux mêmes exercices. Ce qui est très intéressant au niveau psychologique. On a aussi l’état d’esprit où on essaye de repousser ses limites à chaque fois, un challenge à chaque séance, c’est aussi ça sortir de la routine.

 

- Et puis la troisième composante c’est la haute intensité. Elle est adaptée en fonction de chacun, elle est propre à chaque individu. C’est pour cela que l’on adapte les mouvements, les charges pour que ce soit efficace. Je suis là pour corriger, je demande à chaque fois si les personnes ont des douleurs, des blessures avant de les lancer sur un exercice. C’est quasiment du coaching personnel, je suis là pour chaque personne et j’accepte au maximum 14 personnes en même temps dans la Box (sauf dans le cadre d'une préparation de groupe comme avec le Roche Vendée Triathlon ou de HOckey GLace Yonnais). On  créée des situations d’émulations en organisant des petits concours en équipe ce qui va permettre à chacun d’atteindre son intensité maximum. On ne peut pas tricher quand dans l’équipe son partenaire fait un exercice à son maximum.

 

Le Crossfit c’est aussi des valeurs positives, tout le monde s’encourage, on va parler d’hygiène de vie, d’alimentation sans essayer d’être meilleur que le voisin mais d’être meilleur soi même. "

(Rouleau en mousse)
Foam Roller

Comment se déroule une séance ?

" La séance dans sa globalité s’appelle un "WOD"(Works Of the Day = entrainement du jour). Une séance commence toujours par de la mobilité musculaire et articulaire, épaules, hanches… Ensuite il y a un échauffement. Après il peut y a avoir un travail technique ou un travail de force. Et après la partie plutôt intense et ludique qui peut durer de 10 à 30min. Et pour finir on a toujours un retour au calme, avec le foam roller par exemple (massage avec un rouleau en mousse)."

 

                                                                

Le Crossfit est accessible pour quel public ?

" Pour tout public, il y a des très bon sportifs, des non sportifs, des personnes en surpoids… Ici les pratiquants ont de 18 à 61ans… "


Quels sont les bénéfices pour les coureurs ou  les triathlètes ?

" Les bénéfices sont multiples augmentation de la puissance, de la tonification musculaire générale, gain dans les postures. Le fait de bousculer les organismes dans des choses que l’on n’a pas l’habitude de faire est bénéfique. Ce qui est commun avec ces sports c’est aussi le fait de repousser ses limites, ça peut aussi vous faire réfléchir sur votre préparation physique. "

J’ai adoré le Crossfit. Je me suis découvert de nouveaux muscles avec des bonnes courbatures en prime, c’est bon signe ! Il y a une très bonne ambiance à la Box de La Roche sur Yon, je vous invite au moins à essayer une séance. Le seul risque de ce sport c’est qu’il est très addictif ! Merci François pour ta disponibilité et tes conseils. Au plaisir de te retrouver tous les jeudis à faire des burpees


Attention avec François la minute de retard « coûte » 5 burpees, de quoi remettre les pendules à l’heure des retardataires, de même pour un objet oublié, je trouve ça très fun!


Pour plus de renseignements, vous pouvez allez directement à la Box au 160 rue Jacques-Yves Cousteau ZAC Beaupuy, 85000 Mouilleron Le Captif ou sur le site du Crossfit de La Roche sur Yon http://crossfitlarochesuryon.com/ . La page Facebook pour suivre les actualités est aussi disponible https://www.facebook.com/CrossfitLaRocheSurYon.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    alain sarrazin (mardi, 02 décembre 2014 16:04)

    bravo maxime bel article le cross fit est très bien défini
    je savais que ce sport allait te plaire

  • #2

    Aurélien (mercredi, 03 décembre 2014 09:18)

    Super présentation !!! J'avais entendu parlé de ce sport sans trop savoir à quoi m'attendre et bien maintenant je sais et ça donne envie d'essayer .....