Triathlon M de Mayenne

A trois semaines de l'IronMédoc ce triathlon de Mayenne de distance M (1.5km de natation, 40km de vélo et 10km de course à pied) tombe à pic! De plus, il est sans "Drafting" sur la partie vélo, c'est à dire que l'on n'a pas le droit de rouler en peloton, de s'abriter derrière un autre concurrent en vélo... C'est aussi l’occasion de passer un week-end et de bons moments chez des amis qui habitent Laval. Je ne connais pas du tout Mayenne et en arrivant je suis agréablement surpris par cette jolie petite ville. Je me rends compte aussi que le parcours ne va pas être tout plat...

Mon foil attend sagement dans le parc à vélo
Mon foil attend sagement dans le parc à vélo

C'est mon premier triathlon depuis juillet 2013 et l'épreuve longue distance de l'Alpe d'Huez. Je dois avouer que j'avais oublié tout le matériel auquel il fallait penser pour faire un tri... J'arrive dans le parc à vélo avec tout mon matos, je repère ma place, je repère aussi là où je vais rentrer/sortir du parc à vélo. Je prépare soigneusement toutes mes affaires et  je me projette dans chaque transition pour ne rien oublier et optimiser au mieux mes temps de transitions. J'en profite pour discuter avec des triathlètes dans le parc, l'ambiance y est toujours bonne et respectueuse.

La mise à l'eau et l'accès au départ
La mise à l'eau et l'accès au départ

Au briefing, la température de l'eau est annoncée à 14°c. En dessous de 16°c la combinaison est obligatoire. Cela me rappelle des souvenirs, à l'Alpe d'Huez l'eau était à 14.2°c et je me souviens que j'avais eu du mal à respirer au début et que ma bouche était endolorie à la sortie de l'eau... Nous marchons dans la Mayenne avant de plonger, algues sous les pieds, dans un eau marron et saisissante... Nous passons un mur dissimulé sous l'eau et nous nous rendons en nageant sur la ligne de départ. Nous attendons en statique, je me mets sur un côté pour ne pas me faire trop bousculer.

Sortie de l'eau
Sortie de l'eau

Le canoë de tête part et le coup de feu est donné, c'est parti et c'est mal parti... J'ai du mal à respirer, je n'arrive pas à souffler dans l'eau. Pour ne rien arranger, ma combinaison me serre énormément, ai-je pris du dos ou des épaules? Je sais qu'il ne faut surtout pas paniquer et attendre que cela passe tant pis pour la vitesse. Nous partons avec un courant favorable et nous devons passer sous deux ponts en pierre avant de faire demi-tour. Sous les ponts ça se resserre pas mal et les contacts avec les autres concurrents sont nombreux. A la bouée c'est plutôt tranquille, mais dès le demi-tour effectué on sent bien le courant... Nous repassons sous les deux ponts avant de refaire un demi tour pour sortir de l'eau. Je sors de l'eau en 25'38" pour parcourir les 1.5km, content de moi et sans me mettre dans le rouge. Je rejoins le parc à vélo et prends un gel que j'avais préparé. Ce triathlon est une répétition générale pour l'IronMédoc et je teste donc la nourriture aussi! 

Je content de ma transition, je sors du parc à vélo, l'arbitre me monte la ligne que je dois franchir avant de monter sur le vélo. Je saute sur le vélo et mets mon pied dans la chaussure et là ma chaussure se détache, tombe. Je dois m’arrêter pour ramasser ma chaussure et la semelle qui a volé avec. Le parcours commence par une bonne montée, ça donne le ton! Je savais que le parcours vélo n'allait pas être tout plat. Il se compose de deux boucles de 17.5km et 213mD+ (je ne comprends pas on devait faire deux boucles de 20kms?). 

Je pars assez vite mais je n'hésite pas à passer les bosses en cadence contrairement à la majorité de triathlètes que je vois. Le parcours emprunte des petites routes de campagne et est très agréable avec le soleil. Je finis le premier tour en 30min31, les sensations sont très bonnes pour l'instant. Je garde un bon rythme, et continu à doubler quelques concurrents. Le deuxième tour est fait en 30min33, et je gagne 9 places sur cette partie vélo. Je descends du vélo et cours vers le parc à vélo pour finir sur ce que je préfère : la course à pied.

A la sortie du parc je regarde ma montre qui affiche un temps de course de 1H31. L'objectif est maintenant de faire les 10km en 40min. Je ne veux pas me cramer car mon objectif principal est dans trois semaines. J'ai tout de suite de bonnes sensations, mes nombreux enchaînements ont porté leurs fruits, je ne ressens aucune douleur dans les jambes. Le parcours est assez plat sauf une grosse montée qui serpente entre des maisons en pierre, superbe! Le parcours fait tout de même 141mD+ pour 10km. Je garde le rythme entre 15 et 16km/h sans trop de difficultés. 

 Je prends pas mal de plaisir alors je garde mon rythme. Il y a trois tours à faire et j'essaye d'être le plus régulier possible : 12min58 au premier tour, 13min12 et 13min15 pour les deux derniers tours. Je récupère mon fils à quelques mètres de l'arrivée et nous franchissons la ligne ensemble en 2H10'31". Mon record sur la distance est battu de 5min et sur un parcours pas plat du tout! J'ai eu de très bonnes sensations tout au long de l'épreuve et cela me rassure en vue de l'IronMédoc le 30 mai prochain. C'était un très beau triathlon, avec un parcours agréable et varié, ainsi qu'une bonne organisation. J'y reviendrais sans hésitation.


Après une bonne galette saucisse et un verre de cidre, place au débriefing avec mes supporters du jour qui étaient présents au bord de la route! Merci pour les encouragements. 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Bastien (lundi, 11 mai 2015 21:41)

    Bravo Maxime ! La forme est là :)

  • #2

    David Lorain (lundi, 11 mai 2015 22:10)

    Bravo et merci pour le récit; on revit la course à te lire c'est génial!!belle régularité; la perte de chaussure à la transition ma fait sourire, cela ma rappeler mon 1er et unique duathlon ou j'ai manquer de chuter en voulant sauter vite du vélo!!
    bonne continuation, je sent que la confiance est présente pour ton objectif, c'est bon sa..
    à bientôt

    david