Un week-end au Triathlon de l'Alpe d'Huez grâce à Polar

Une partie de notre chambre au Camigane
Une partie de notre chambre au Camigane

La Plate forme Running Heroes organisait un concours pour gagner le transport, l'hébergement, le dossard pour le triathlon de l'Alpe d'Huez et une Polar V800. Il suffisait de courir 25km ou de pédaler 200km en une semaine puis être tiré au sort... Et devinez? J'ai fait partie des trois heureux élus!!! Ayant déjà participer au Long Distance en 2013 je restais sur une super expérience et j'avais très envie d'y retourner!

 

Polar nous avait réservé une chambre du mercredi soir au dimanche dans une très belle maison d’hôte en plein cœur de la station. A notre arrivée et pendant tout notre séjour, nous avons été très bien accueillis par les propriétaires; une adresse que je conseille les yeux fermés : Le Camigane. De très bons petit déjeuner nous ont été servis chaque matin, des conseils pour visiter les alentours nous ont aussi été donnés. La propriétaire des lieux s'est même déplacée pendant les épreuves pour encourager ses hôtes, super sympa!

Randonnée en famille autour du Lac Besson et du Lac Rond
Randonnée en famille autour du Lac Besson et du Lac Rond

Nous avons pu faire connaissance avec les personnes de chez Polar logés sous le même toit que nous. Une équipe jeune et passionnée de sports. Le triathlon CD étant le samedi, j'ai pu profiter à fond de ces deux jours avant la compétition.

Le jeudi matin, j'ai fait un footing avec une trentaine de triathlètes pour repérer le parcours de la course à pied. C'est un parcours que je connais déjà mais j'avais envie de partager ce moment avec d'autres triathlètes. L'après-midi, c'était vélo et j'ai pu faire la montée du col de Sarenne via les Balcons d'Auris.

Le vendredi matin, nous avons fait une superbe randonnée en famille. L'après-midi j'ai été rouler avec Cyrille de chez Polar ; un super moment de partage où nous avons pu suivre la tête de course du LD dans la montée de l'alpe (à notre retour en voiture!). Une fois arrivé à la chambre d'hôte, j'ai enfilé mes baskets pour un petit footing et surtout pour aller au village suivre la fin de la course. A mon retour j'ai même eu la chance de croiser Othmane, un autre gagnant du concours qui en finissait avec la montée de l'Alpe et qui signe un très joli chrono de 7h30 sur le LD (et toujours avec le sourire!). 

Le jour du Court Distance arrive. Le soleil est parti et la pluie a fait son apparition tout en perdant une belle poignée de degrés. C'est accompagné d'Othmane et de son amie Pauline que nous nous rendons au départ. Pauline participe aussi au CD et nous sommes pas loin dans le parc. Je n'ai pas l'habitude des courtes distances et la pluie m'angoisse pour la première partie vélo qu'il va falloir bien négocier... Après avoir préparé toutes les affaires nous enfilons les combinaisons pour aller se mettre à l'eau... L'eau affichant une température de 15 degrés...

Il s'agit d'un water start et j'ai le souvenir qu'en 2013 le départ était donné alors que je n'étais même pas dans l'eau et que je faisais la queue pour y rentrer. Nous décidons alors de rentrer de bonne heure dans l'eau. Comme promis elle est froide et nous devons attendre encore 15min avant le top départ. Je souhaite une bonne course à Pauline et je vais rejoindre la berge sur la gauche pour ne pas attendre en nage statique dans l'eau froide. Devant moi il y a une bonne partie des élites, signe que c'est la bonne place! Le départ est donné et c'est déjà très nerveux. Ça se bouscule pas mal et j'ai du mal à respirer dans cette eau froide, je ne panique pas et je me décale complètement à gauche pour ne pas être trop embêté.

La première bouée ça bouscule pas mal encore, la seconde aussi. Même à la sortie de l'eau c'est la cohue, et chose improbable je sors de l'eau en même temps que Pauline (sur 1200 triathlètes au départ!). Nous avons parcouru les 1.2km de natation en 22min, un temps correct pour mon petit niveau en natation. Pauline fait une transition express, moi je mets plus de temps et j'en profite pour prendre un gel. Les 20min dans l'eau froide ont dû avoir un coût énergétique élevé. Je monte sur le vélo à la sortie du parc et là une chute juste devant moi, je lui lance un "ça va?"; le gars va bien. Je perds un peu de temps pour rechausser mais ça ne change rien, je suis là pour me faire plaisir. Ces premiers kilomètres de vélo sont tout aussi nerveux. Sur chaussée mouillée, certains prennent pas mal de risques à mon goût. Personnellement je préfère perdre quelques secondes et assurer. Avant d'arriver à Bourg d'Oisans les voitures se mêlent à nous, il faut redoubler de vigilance. Il me tarde d'être dans la montée de l'Alpe d'Huez... 

Dans la montée de l'Alpe d'Huez
Dans la montée de l'Alpe d'Huez

Un dernier rond point et nous passons un point chronométrique en bas de l'ascension. Je continue à doubler pas mal de monde. Après deux virages j’aperçois une trifonction de mon club, je rattrape ce triathlète et il s'agit d'un ancien du club venu habiter dans la région, ça fait plaisir de voir des têtes connues! Je commence à être dans le rouge au niveau musculaire, c'est pas la grande forme et le 36*28 est juste pour mes cuisses de coureur...  A Huez j'aperçois Elodie, Léo et Othmane. A ce moment là, la pente est moins raide et ça donne du baume au cœur, je ne manque pas de leur faire un signe et mon plus beau sourire. Je gère ensuite ma montée jusqu'en haut de l'alpe en pensant à la course à pied qui m'attend. Je boucle les 30km de vélo en 1h32'36" avec une montée de l'Alpe en 1h06'07".

Je pose le vélo, en partant courir ça tire dans les cuisses et le souffle est court, nous sommes à près de 2000m d'altitude. Je pense au conseil de mon coach et j'essaie de ne pas trop allonger et de garder une bonne fréquence de foulée. Je mets un peu de temps à me sentir bien, je souffre mais je prends aussi pas mal de plaisir à courir dans une portion de chemin. Je n'oublie pas les ravitos et j'attaque la dernière difficulté: une petite montée avec deux lacets à franchir. Ensuite c'est la descente vers l'arrivée.

Pendant cette descente je pense à ce super week-end, c'est comme si je voulais que le temps s'arrête... Je pense aussi à mes enfants, à ma compagne, à tous les anges et paranges. Même avec la superbe trifonction Z3r0d offerte par Polar j'ai fait tout le triathlon avec le badge de l'association Hespéranges, pour parler une nouvelle fois du deuil périnatal. Je franchis la ligne d'arrivée avec Léo, qui a attendu sous la pluie et dans le froid pour finir la course avec papa. Un moment fort en émotion, mes filles n'étant jamais loin nous franchissons la ligne d'arrivée à 4...

 

Pour le chrono les 7km de course à pied ont été fait en 30'17" pour un temps total de 2H28'27".  J'avais estimé un temps à 2H30-2H45, donc objectif rempli dans des conditions météo pas facile mais toujours avec le plaisir. Je me classe 281ème.


Je remercie toute l'équipe Polar pour ce week-end inoubliable, ainsi que l'équipe de triathlète Magazine, et du Camigane. Pour la petite histoire j'avais déjà une V800 depuis octobre dernier, j'en suis très satisfait alors l'équipe Polar m'a offert un compteur V650! Je rédigerais un test de ce compteur quand je l'aurais essayé pendant une plus longue période.

 

Je remercie aussi Pauline et Othmane pour leur gentillesse et pour leurs encouragements. Nous avons été très heureux de faire votre connaissance. J'espère bien repartager un triathlon avec vous!

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Nicolas (mardi, 18 août 2015 10:24)

    Bravo ! Déjà un grand coup de bol pour le dossard ! :)
    Celui-là il doit pas être évident, eau froide, Alpe D'huez, course en altitude. Le CD doit être chaud alors le LD j'en parle même pas. Perso je suis plus adepte des triathlons plats ;D
    Félicitations pour ton temps !