Victoire à la course du Dolmen; Florac (Lozère, 48)

Il y a 14 ans, je suis venu pour la première fois en Lozère, et depuis, nous y venons chaque année en vacances voir de la famille, souvent l'été parfois l'hiver ou l'automne... Et pourtant je n'avais encore jamais participé à une course dans ce fabuleux département. Je me souviens d’y avoir fait de nombreux entraînements dans ces décors sauvages et somptueux... Alors quand j'ai vu cette course Du Dolmen à Florac qui tombe pendant notre séjour je n'ai pas hésité une seconde.  Le rendez-vous est pris ce dimanche 9 août à 9h30 à l'esplanade mais cette fois-ci je n'y vais pas pour aller chez le boucher ou acheter le pain...

Arrivé sur place dès 8h, j'en profite pour récupérer mon dossard tranquillement et aller m'échauffer. Les premières minutes de footing sont pénibles, je me traîne à 11km/h et je me pose la question si j'ai bien récupéré du triathlon de l'Alpe d'Huez 8 jours auparavant. 

De plus, je n'ai pas ménagé mes efforts ces derniers jours, profitant des vacances pour multiplier les sorties en courant et en vélo pour visiter les environs d'Aix les Bains. Peu importe, il faut se faire plaisir pendant les vacances!


Au fur et à mesure de l'échauffement je me sens mieux. Les gammes m'aident à me dérouiller et au bout de 6km et 35min je me sens enfin prêt, je me surprends même à faire un 1000m à la fin de mon échauffement pour faire monter le cœur. 

 A 9h25 je me place sur la ligne de départ, en retrait. J'ai décidé de laisser partir et d'écouter mes sensations. D'autant plus que je ne connais pas les athlètes de la région. Une période d'observation me semble nécessaire. Nous sommes 160 à prendre le départ à 9h30 (avec pétard jeté sur la chaussée, ça change du pistolet!). Nous amorçons un premier tour d'esplanade. Je reste derrière deux coureurs du club d'Alès. Dans la première difficulté je me sens bien, j'entends mes compagnons de route souffler à mes cotés. Au bout de 2km, après cette première bosse dans Florac, je décide de basculer en tête au moment de la descente et de me lâcher dans celle-ci sans forcer. 

J'arrive en tête au deuxième passage sur l'esplanade. Mes deux plus fidèles supporters sont là, j'entends Léo crier "Allez papa!"Ça me donne des ailes! Néanmoins je sais qu'il y a une grosse difficulté qui suit, une cote de 300m de dénivelé. Je ne sais pas trop à quoi m'attendre, je ne sais pas si je vais pouvoir garder le rythme. Quelques coureurs sont encore au contact lorsque nous arrivons au pied de l'ascension, peu avant le 5ème kilomètre. Après quelques minutes d'ascension j'ai creusé l'écart, seul un coureur avec un maillot rouge reste à une cinquantaine de mètres. Au 7ème kilomètre nous traversons le très joli village de Monteils. Je comprends enfin que les kilomètres affichés le long de la route sont ceux restants à parcourir, quel boulet! Mais c'est la première fois que je vois un affichage des kilomètres dans ce sens! Je profite des virages serrés ou des épingles pour voir ce qui se passe derrière. Petit à petit mon avance grandit. Je cours à la limite de la zone rouge pour garder des forces dans la descente.

profil du parcours
profil du parcours

 Une première bascule avec une petite descente de 500m et 25m de D- puis nous attaquons les plus forts pourcentages. Je gère au mieux mon effort mais le rythme a bien baissé. Je bascule au sommet en tête,  je n’aperçois plus mon poursuivant mais je ne connais pas les écarts. Le parcours se termine enfin par une longue descente de 3.5km. Je ne me pose pas de questions, je ne sais pas si mon poursuivant est loin et si c'est un bon descendeur. Alors, je donne tout, à plus de 23km/h dans la descente. C'est hors de question de perdre sur la route plongeant vers l'arrivée. Je profite de deux lacets pour regarder en amont, l'horizon ne présente aucun coureur. Les Hoka Huaka, avec leurs amortis conséquents, m'aident dans la descente. La route est ouverte à la circulation, je me méfie donc des voitures en coupant les virages. J'entre dans Florac, ça commence à sentir bon! 

Arrivée Heureuse
Arrivée Heureuse

Un petit tour dans un parc, un zigzag dans les petites rues pavées et j'arrive au niveau de la cascade où nous avons observé les grosses truites pas mal de fois. Mes deux supporters sont là , je profite, c'est génial. Arrivé sur l'esplanade, je me retourne une dernière fois pour assurer mes arrières, personne. Je ne le savais pas mais le second était à 1min33s derrière. Je savoure mon arrivée à la première place! 



Même s'il s'agit d'une petite course de village, cette course à une saveur particulière, cette première place aussi. Je suis attaché à ce merveilleux territoire, et je n'oublie pas deux grands hommes disparus ces dernières années, aux grandes valeurs humaines qui me servent encore d'exemple sur certains points.

En partant une dame m’interroge sur le logo de mon maillot et les deux prénoms de nos filles. Je lui explique que je cours pour l'association Hespéranges,  je lui explique le deuil périnatal, je lui parle de nos fées...



Bref nous avons passé un dimanche, plein de surprises, de dépassements et d'émotions le tout dans des paysages somptueux. Une journée que je n'oublierais pas, tout comme nos proches partis...

Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    Guerin Philippe (mercredi, 12 août 2015 13:39)

    Coirse que j affectionne aussi particulièrement . Dommage j aurais tant aime la faire car même si ce n est pas le cas on a toujours l impression d etre en vacances ! Bravo pour cette victoire , il n'y,a pas de petite course mais que des grands vainqueurs .

  • #2

    mimidom (mercredi, 12 août 2015 14:42)

    Bravo MAXIME ta grande fée et vos deux petites ainsi que le grand LEO peuvent être fier de toi ainsi que tes parents ,la famille prend toute sa puissance dans cette course et te bouste c est super!
    Merci pour ce partage ,encore une fois on vibre à la lecture,et on est encore plus à vos côtés!

  • #3

    CourirBleuetRose (mercredi, 12 août 2015 21:07)

    @Philippe, @mimidom Merci pour vos messages, c'est toujours sympa pour moi d'avoir des retours

  • #4

    Nicolas (mardi, 18 août 2015 10:32)

    Félicitations pour cette course !
    Tes supporters peuvent être fier de toi.

  • #5

    JP CHANTELOUP (mercredi, 26 août 2015 23:39)

    Mon grand père est originaire de Florac, et bien que je vienne chaque année, ce n'est que la première fois que je peux y participer. Bravo pour ta victoire et ton engagement...moi je ne suis arrivé que 22ème (j'en ai doublé 2 dans la descente) mais je suis déjà très satisfait de ma performance en 56 mn (je visais moins d'1 heure).
    En cherchant les résultats sur google, je suis tombé sur ton site...sans doute d'autres comme moi auront pu connaitre ton association grace à notre passion : courir.
    Je te souhaite de belles courses pour 2015/2016.
    Jean-Philippe.

  • #6

    Courir Bleu et Rose (jeudi, 27 août 2015 19:59)

    Merci Nicolas et Jean-Philippe pour vos messages bien sympathiques!