Trail de la Renaissance

Bon voilà j'ai pris ma fessée hier. La semaine a été difficile, donc il n'y a pas eu de miracle. Cela fait deux semaines que je me réveille chaque nuit vers 2h du matin sans pouvoir me rendormir. De plus, après plusieurs tests, mon cardio est plus élevé au lever qu'au coucher. La ligne rouge est franchie, le surentraînement me guette sournoisement... Heureusement mon coach très réactif a remis mon plan d'entrainement à niveau. Maintenant, il faut récupérer avant un dernier WD choc avec le samedi après midi la Solitaire By Bruno Poirier (environ 30km et 1000mD+) et le lendemain le Triathlon LD de l'Aiguillon...

 

J'avais mon dossard alors j'ai quand même pris le départ de ce trail Urbain de Fontenay malgré les mauvaises sensations. J'y ai retrouvé les copains, Julien, Aurélien, Jérôme... Dès l'échauffement avec Julien, les jambes sont lourdes. En plus, je n'aime vraiment pas les courses de l'après midi. 


Accompagné par Aurélien lors du premier tour
Accompagné par Aurélien lors du premier tour

Au départ un faux plat descendant, rien pour m'arranger car cela part très vite. Je pars vite en compagnie de mon pote Aurélien. Je suis déjà pas bien, mes jambes ne répondent pas. On se suit, on s'encourage et je vois Aurélien partir. Je laisse du champ et réduit ma foulée, impossible de tracter aujourd'hui. Petit à petit je reviens sur lui, je le rejoins et je l'encourage pour qu'il me suive. Je suis certain que l’on va partager un bon bout de chemin.

 

Mais ma seule préoccupation est de regarder ma montre comme si le temps ne passait pas. Je me demande bien ce que je fais là et l’envie n’y est plus, je pense même à mettre le clignotant… Avant de me dire que je suis vraiment bête que je vais en profiter malgré tout…

 

Comme souvent lorsque que cela est difficile je m’accroche à ce qui me reste, alors je lève la tête et je découvre le beau centre ville de Fontenay. Je ne connaissais que le stade de Fontenay pour y être venu jouer au foot dans ma jeunesse. Je m’amuse avec le profil, avec les marches, les trajectoires. Sans aucun doute, les organisateurs n’ont pas volé le nom de Trail Urbain, c’est très ludique !

Aurélien lâche prise. Il m’indique qu’il a un coup de mou. Au vu de mon état je suis persuadé que l’on se retrouvera. A la fin du premier tour je croise Julien, il a déjà 3min d’avance sur moi et j’en profite pour l’encourager et lui donner l’écart avec le second : « il est à 300m ! ».Je boucle le premier tour, j’aperçois Elodie et Léo qui m’encouragent mais rien à faire je n’avance pas plus vite pour autant.

 

J’attaque le second tour en me disant d’arrêter de regarder ma montre, et j’essaye de visualiser les difficultés qui m’attendent à nouveau pour mieux les appréhender. Je réduis encore ma foulée pour ne par forcer musculairement, et je me sens mieux ! Ce second tour passe plus vite mais la vitesse à fortement diminuée, je gère aussi un écart confortable car je ne vois plus personne derrière moi et je reviens même sur les deux coureurs devant moi sans jamais pouvoir les rattraper. 

Au dernier virage, nous attaquons une grande ligne droite en faux plat montant. Je décide de la monter dans ma zone de confort, je n’ai plus rien à gagner. Je me retourne pour voir si aperçois mon pote Aurélien afin que l’on puisse finir ensemble mais je ne le vois pas. Un maillot rouge s’est intercalé entre nous… En haut de celle-ci mes supporters sont là, un petit coucou et je file tranquillement à l’arrivée. Je finis ce beau parcours de 15km en 56’11’’ à la 7ème place, libéré...

 

C'était ma première course en Bleu. J'ai acheté mon maillot cette semaine alors je n'ai pas eu le temps de le faire marquer, seul un badge de l'Association Hespéranges était présent sur le maillot. Le marquage va suivre dans la semaine pour mettre le logo de l'association et le prénom de mes deux princesses... D'autres projets sont en cours pour rendre, une nouvelle fois, hommage aux bébés disparus...

 

Maintenant direction La Solitaire des Templiers dans un peu moins d’un mois !


Merci à Tony pour les photos!

Écrire commentaire

Commentaires : 0