Duathlon de Saint Jean de Monts

Après une bonne année 2016 en Duathlon il est temps de remettre le couvert. La saison dernière fut riche avec notamment la participation en équipe à la Coupe de France en septembre dernier, au Vendéspace.

 

Autant dire que je ne suis pas à l'aise sur des distances aussi courtes mais c'est comme les cross, un peu de vitesse ne fait jamais de mal! De plus je suis engagé dans le groupe performance de La Roche Vendée Triathlon...

 

Nous sommes à une semaine du Marathon de la Loire que je prépare depuis Janvier alors la stratégie de course est simple, rester sur mes pulsations "Marathon" sur les 5km de course à pied et sur les 20km de vélo pour ensuite lâcher les chevaux sur les 2.5 derniers km de course à pied...  

Une première pour moi, je suis un régime particulier! Sur les conseils de mon entraineur, Michel Milcent, j'ai réduit les glucides le vendredi pour quasiment les supprimer depuis samedi et ce jusqu'à ma dernière séance de qualité le mardi!

 

Je suis plutôt curieux de voir comment la course va se passer avec ce nouveau régime...

 

Je retrouve Sébastien Godin à 14h, un membre de mon club. Nous avons le temps de faire un tour du circuit vélo (10km) et un tour du circuit course à pied (2.5km) pour repérer les parcours. Nous retrouvons nos amis du club dans le parc à vélo. Après avoir posé les vélos, clipsé les chaussures pour la transition nous nous dirigeons vers la ligne de départ...

Je sais que ça va partir vite et que les petits jeunes vont me faire monter dans les tours! Mais nous avons convenu, avec Michel de rester sur une allure et/ou FC marathon sur la première partie pédestre et sur le vélo pour lâcher les chevaux après la deuxième transition.

 

Il fait déjà chaud mais cela ne m'inquiète pas plus que cela. Le départ est donné, je suis placé assez loin mais pas de panique... Je prends mon rythme rapidement, au bout d'un kilomètre j'ai déjà gagné pas mal de places...

 

Je reconnais bien le parcours, et j’apprécie le passage dans la forêt le long de la piste des Écureuils même si deux belles cotes nous y attendent. Au détour d'un virage, Michel est là et m'encourage! Mais ma FC est déjà bcp trop haute, je limite l'allure mais rien n'y fait. Nous descendons vers le départ pour finir la première boucle. Ma petite famille est là, merci!

 

Seconde boucle pour finir ces 5 premiers kilomètres, je prends un verre d'eau pour boire et je verse le reste sur mon cou pour me rafraichir. Nous sommes que le 09 avril et il fait déjà 22 degrés. Arrivé dans la forêt, en haut du faux plat, je n'ai plus de jambes, je commence à sentir les effets du sans glucides! Michel est toujours dans la forêt je lui dis "je n'ai plus de carburant..."

 

Fin de la première partie pédestre, enfin! Je devais tenir à 170bpm max, ce sera finalement 178!!!!

 

Je saute sur le vélo à la sortie du parc, je suis seul entre deux groupes. Je ralentis pour intégrer le groupe de derrière juste après un petit pont et juste avant de rentrer dans les marais. Nous sommes une quinzaine, rapidement je vois que ça ne roule pas bien, j'encourage les triathlètes à prendre des relais, je m'engage devant... Rien n'y fait l'entente n'est pas bonne. 10km de fait, nous nous présentons seulement à 4 dans le bourg.

 

C'est parti pour un deuxième tour. Là, l'entente est meilleure et nous prenons de meilleurs relais.

Rapidement deux coureurs sont limités et prennent des relais très courts. Nous sommes que deux à vraiment rouler et ça revient vite, nous n'avons pas le temps de récupérer.

 

Pierre, qui semble à la peine sur le vélo, pourtant bon coureur mais il n'a son vélo que depuis 3 semaines. Je lui dis de prendre une roue au moment où nous le doublons.

 

Malheureusement nous sommes toujours 4 et quelques kilomètres avant de retourner au parc nous sommes rejoint par un autre groupe. Je vais finalement rester dans ce groupe jusqu'au moment de faire la seconde transition.

 

Niveau FC ça va mieux; 170Bpm moy sur le vélo! Bien content et toujours un plaisir de rouler avec mon Scott Foil 10 acheté et dorloté chez VéloStyl, merci Mickael!

Je rentre dans le parc en même temps que Freddy et je l'encourage à me suivre pour que l'on finisse ensemble! Il ne suit pas, je prends de nouveau un verre d'eau et je regarde derrière, je ne le vois plus.

 

Rapidement j'ai des douleurs dans les jambes et je n'avance plus, musculairement je suis très limité! Arrivé dans la forêt, Michel me dit de regarder bien devant! Il dira plus tard à une jeune triathlète "il faut regarder devant et pas tes pieds, t'inquiète pas si on te pique tes pompes pendant que tu cours,  je te les rembourse!" Excellent!

 

Les cotes font mal, je n'avance plus et j'essaye de me relâcher au maximum. Dernière descente, nous arrivons dans le bourg. dernier virage à droite, 100m avant l'arrivé. Elo et Léo sont ici, je sais que Léo adore finir les courses avec moi alors je lui tends la main et nous nous dirigeons main dans la main vers la ligne d'arrivée. Au loin, je vois l'arbitre me faire signe que NON! J'ai compris, je m'arrête et soulève Léo au dessus des barrières, mais je ne peux pas le laisser seul, je cherche Elo du regard, les secondes paraissent des minutes. J’aperçois Mickael qui nous regardait et Elo qui suit derrière en courant pour Léo. Merci Micka d'être venu à notre secours! Je peux laisser Léo et sprinter vers la ligne, avec quelques places de plus de perdues avec cette attente...

Equipe La Roche Vendée Triathlon. Photo : Stéphane May
Equipe La Roche Vendée Triathlon. Photo : Stéphane May

Je finis 77ème en 1h05 soit 3 minutes de plus et 30places de perdues par rapport à 2016... Mais j'ai encore beaucoup appris aujourd'hui!

 

Peu importe, je savais que les trois premiers du club était déjà arrivés, ces trois premières places comptant pour la qualification. Et nous finissons 9ème équipe et qualifiés pour la coupe de France de Duathlon qui se déroulera à l'Aiguillon sur Mer en Septembre prochain! Objectif atteint, bravo les gars!

 

Maintenant rendez-vous ce dimanche pour le Marathon de la Loire!

Écrire commentaire

Commentaires : 0