La Course du Soleil


           Un peu d’histoire, la course du soleil est une des courses les plus anciennes de l’hexagone. Elle se court depuis 1905 ! 
Elle a été plusieurs fois interrompue par la guerre notamment, mais elle a toujours reliée les deux villes Nice et Monaco… 

            Le tracé de ce semi débute à Nice, passant par la basse corniche et faisant une petite boucle par St Jean Cap Ferra, la ligne d’arrivée se trouve sur le parvis du Stade Louis II… C’est ce parcours qui m’a attiré et c’était pour moi l’occasion de découvrir ou de redécouvrir cette région. Profitant de vacances en famille à Cannes je n’ai pas hésité à m’inscrire dès le mois de décembre même si je ne suis pas fan de la course sur route… Et j’ai bien fait la course se court à guichet fermé, 1300 coureurs pas un de plus, pas d’inscriptions sur place !
8h15 je suis déjà en place pour l’échauffement, je remarque qu’il y a beaucoup de femmes qui participent à cette course (Elodie me fera la même remarque après), nous ne sommes pas loin de la frontière et les italiens sont aussi dans la piazza ! 

            9h00 départ, la course porte bien son nom et le soleil est au rendez vous, ça tombe bien on est venu en vacances ici pour prendre une bonne dose d’UV. 

             Dès le premier kilomètre ça monte dur sur 500m avec une pente à 10%, étant à l’aise dans les côtes je fais la différence et me place aux avants postes, avec 5-6 coureurs. Les paysages sont déjà magnifiques et je profite à fond, en plus j’ai déjà chaud, un 3 février à 9h00 du mat’ ! La course suit sont court les trois premiers s’échappent, je me dis « vu leurs foulées pas la peine de les suivre ! ». Je reste donc sagement derrière et sympathise avec un gars du coin, on parle de nos régions respectives, de nos courses, sympa !

              Arrivé à St Jean Cap Ferra le panneau douze km est là, un coup d’œil sur la montre et je vois 42min, pas mal, je ne suis pas venu là pour faire une place ou un chrono (surtout vu le parcours avec 200m de D+) mais l’idée de passer sous les 1h20 au semi me trotte dans la tête. Les paysages sont toujours aussi splendides, les rayons du soleil reflétant dans la mer pour aller rebondir sur les falaises, le soleil cogne aussi sur mon crâne, le bonheur !

                14.5km, la grosse difficulté du parcours, une montée de 3km. Là encore je fais la différence et lâche tous mes poursuivants, j’ai une bonne avance en haut de cette montée à seulement 2 kms de l’arrivée, mais je me fais vite rattraper sur ce faux-plat descendant et perds 2 places. Je n’arrive pas à avoir une foulée efficace sur cette saloperie de plat, je sais ce que je dois bosser ! 

                  Je finis malgré tout à la 6ème place au scratch avec un chrono de 1h17’56 ‘’, avec du recul quand je regarde ma courbe au cardio j’aurais pu m’arracher un peu plus pour aller chercher la troisième place sénior (4ème scratch), mais j’étais en touriste et je me suis fait plaisir ! 

             Les bénéfices de cette course sont reversés aux restos du cœur, et la veille une collecte de denrées est organisée, encore une bonne raison pour participer à cette course.